MAINTIEN DES RESSOURCES EN EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES BIOTOPES MARECAGEUX D'IMPORTANCE NATIONALE

Les marais vivent d’eau et doivent présenter un excédent d’eau permanent. Ils sont très sensibles aux changements climatiques. La méthode présentée sur ce site a été développée entre 2014 et 2018 dans le cadre d’un projet pilote soutenu par 16 cantons suisses et la Confédération. Elle permet d’identifier les surfaces déterminantes pour le régime hydrologique des marais et, sur cette base, de définir des zones tampon hydriques autour de chaque complexe de biotopes marécageux.

Facteurs influençant l’approvisionnement en eau d’un biotope marécageux. Dans le contexte géomorphologique du bassin versant topographique, les modifications anthropogènes jouent souvent un rôle prépondérant, ce qui rend les biotopes marécageux plus vulnérables face aux changements climatiques.

Ce document présente les raisons pour lesquelles le projet pilote a été réalisé.

Si vous souhaitez savoir comment la méthode a été développée et accéder aux rapports techniques sur lesquels elle se base, nous vous invitons à continuer votre navigation vers la page: Descriptif du projet pilote.

Si vous souhaitez accéder directement à une présentation actualisée de la démarche pas à pas, nous vous invitons à continuer votre navigation vers la page: Utiliser la méthode.

---------------- Archives ----------------

La synthèse du travail effectué et les résultats de la méthode pour les 28 objets des 16 cantons partenaires sont disponibles et présentés sur la page "résultats" du descriptif du projet pilote.

Cliquez sur l’image pour télécharger le document de support (format pdf, 22Mo).